Le cautionnement repose sur le principe de la mutualisation des risques : chaque emprunteur participe à un fond mutuel destiné à se substitueraux emprunteurs défaillants. Un peu plus de 15% des crédits immobiliers sont aujourd’hui garantis par le système de la caution mutuelle.